La méthode

L’approche bio psycho sensorielle du surpoids et de l’obésité est une alternative aux régimes. Approche basée sur la reconnaissance et le respect de ses sensations alimentaires : la faim, la satiété et le rassasiement afin de maintenir son poids naturel dans le temps et d’arrêter le phénomène de « yoyo ».

 

Il ne suffit pas qu’un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu’il soit bon à penser ?

Claude Levi-Strauss

La dimension sensorielle est basée sur la reconnaissance et le respect de ses sensations alimentaires. Cela permet de consommer juste la quantité nécessaire à satisfaire ses besoins physiologiques. Manger en de ça de ses besoins, entraîne de la frustration, manger au delà provoque du dégoût. Respecter sa satiété amène de la satisfaction et de  la sérénité.

Manger tous les aliments sans préjugés, sans principes, sans règles, sans pesée permet de combler ses  appétits spécifiques, ses goûts et ses envies. Ainsi toute frustration, toute culpabilité seront éliminées. La totale satisfaction de ses besoins et de ses envies chasseront les compulsions alimentaires.

Quand la satiété est respectée, tous les aliments sans exception deviennent bons à manger, bons à penser.

Suivre ce principe ancestral de faim et de satiété annule et élimine tous les régimes alimentaires quels qu’ils soient. Se nourrir dans un environnement d’abondance s’apprend et se perfectionne au fil du temps vers la recherche du plaisir.

Cette simplicité assure la sérénité, la réconciliation avec tous les aliments, avec son poids et avec soi même.

Voir le site du G.R.O.S.

La voie de l’homme sage s’exerce sans lutter.

Lao Tseu

La dimension psychologique est basée sur l’arrêt de la lutte avec la nourriture. 

Manger est un acte naturel rempli de cohérence et de bon sens quand on écoute son corps.

Chaque régime quel qu’il soit vient briser cette harmonie entre le corps et l’esprit. Cette dissonance s’appelle la restriction cognitive. Terme signifiant le contrôle mental de son alimentation.

Là où l’équilibre se faisait sans complications et sans difficultés, des pensées, des croyances vont venir perturber la prise alimentaire. Le mental sera plus fort que le corporel et viendra effacer les sensations alimentaires.

D’où une ingestion de trop grandes quantités sans plaisir et sans satisfaction. La culpabilité, la dévalorisation, la honte se joindront à la surconsommation de nourriture.

dc3c48e94a9c8513209220bfbea91242>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>